Logiciel libre de géométrie, d'analyse et de simulation multiplateforme par Yves Biton
 
Accueil - Présentation

Présentation de MathGraph32

publication samedi 7 juin 2008.


MathGraph32 a été édité depuis 2002 par le CNDP et a obtenu le label RIP de l’Education Nationale.
Le logiciel a constamment évolué depuis cette date.

La version Java est maintenant libre sous licence GNU GPL3 et gratuit. Il n’est plus édité par le CDNP

Voir des exemples de figures dynamiques.

Voir des vidéos d’apprentissage de MathGraph32.

Depuis septembre 2009, MathGraph32 est aussi disponible sous la forme d’une version Java (jar exécutable) ce qui rend le logiciel multi plateformes. Cette version est trilingue : français, anglais, espagnol.

La version Java peut ouvrir les figures faites avec la version Windows mais l’inverse est faux.

La version Windows ne sera plus supportée ni améliorée.

MathGraph32 permet de créer en quelques clics de souris des figures de géométrie pure ou d’analyse.

Il permet aussi de simuler des expériences aléatoires.

MathGraph32 permet de créer ses propres fonctions numériques (de variable réelle ou complexe) d’une, deux ou trois variables, de calculer la dérivée formelle d’une fonction réelle ou une dérivée partielle d’une fonction de deux ou trois variables et bien d’autres choses.

Il permet aussi de représenter des graphes dynamiques, de suites récurrentes réelles ou complexes du type $u_{n+1}=f(u_n)$ .

Les transformations géométriques usuelles sont disponibles, y compris les similitudes directes et l’inversion.

MathGraph32 a été conçu par un enseignant en exercice.

C’est ce qui explique le fait qu’il propose bien des possibilités absentes d’autres logiciels comme :

- La possibilité de créer des marques de segments.
- La possibilité de mesurer des angles orientés ou non orientés.
- La possibilité de créer des marques d’angles non orientées, orientées dans le chemin le plus court, orientées dans le sens direct ou indirect.

- La possibilité d’annuler ou rétablir une action sur la figure sur une profondeur de 50 niveaux.

- Une prise en charge des nombres complexes (depuis la version 2.0) et de leur représentation graphique.

- La possibilité de créer des lieux d’objets (Voir par exemple cet article utilisant des lieux d’objets et les nombres complexes).

- Des macros qui sont des boutons sur lesquels on clique pour obtenir une action sur la figure comme masquer ou démasquer des objets, lancer une animation avec trace ou non et bien d’autres choses. Ces macros sont des outils précieux pour un enseignant qui peut par exemple préparer à l’avance des figures pour illustrer un cours ou la correction d’un exercice.

- Des affichage LaTeX qui permettent d’afficher des valeurs de façon dynamique. Un affichage LaTeX peut être libre ou lié à un point.

- La possibilité de créer directement sur la figure des champs d’édition permettant de modifier la formule d’un calcul ou d’une fonction.

- La possibilité d’exporter directement la figure dans une page web dynamique en utilisant une applet.

- La possibilité d’exporter directement la figure dans une page web dynamique en utilisant uniquement JavaScript depuis la version 4.7.7.

MathGraph32 est aussi fourni avec une applet permettant très facilement de mettre en ligne sur internet des figures dynamiques.
Cette applet est aussi libre et gratuite. Vous trouverez ci-dessous quelques figures créées avec le logiciel et animées avec l’applet. Elles vous donneront un petit aperçu de ce que l’on peut réaliser.

MathGraph32 permet de créer et utiliser des constructions (souvent appelées macro-constructions dans d’autres logiciels).

Il est possible de créer ses propres constructions mais aussi d’utiliser les constructions fournies dans une bibliothèque avec le logiciel.

Ainsi des constructions permettent de créer des curseurs (à valeurs entière ou non) qui permettent de faire varier de façon visuelle une quantité numérique.

Au contraire de certains logiciels concurrents, ces curseurs sont dynamiques : les valeurs mini ou maxi peuvent être des valeurs mesurées ou calculées précédemment.

D’autres constructions permettent de créer en quelques clics de souris des couronnes, des graphes dynamiques de suites récurrentes avec premier terme variable, de tracer des courbes paramétriques, polaires, de créer des bases de figures de géométrie dans l’espace qu’on peut faire tourner autour d’un axe, et bien d’autres choses encore.

Vous pouvez découvrir toutes ces constructions en utilisant le menu Constructions - Implémenter une construction prédéfinie.

Pour créer votre propre construction, vous choisissez les éléments sources, les éléments finaux (qui peuvent être aussi bien graphiques que numériques) puis vous enregistrez votre construction.

MathGraph32 a demandé un travail considérable.

Si vous appréciez ce logiciel, un petit message d’encouragement sera le bienvenu (je les compte pour le moment sur les doigts de la main).

Je vous souhaite, professeurs, élèves, ou simples amateurs d’utiliser ce logiciel avec profit.

Yves Biton, auteur de MathGraph32.

Figures d’exemples

Vous pouvez capturer M et N ou cliquer sur la macro d’animation.

Cliquez sur les macros à droite pour caher our voir les courbes et lancer des animations.

Vous pouvez capturer $\theta$ ou cliquer sur une macro.

Cliquez sur les macros en haut de la figure pour lancer des expériences aléatoires.

Sur cette figure, cliuqez sur les boutons + et - pour faire apparaître les termes de la suite. Vous pouvez aussi changer la formule de f.

Cette figure montre l’image d’un pavage d’un carré par une transformation complexe f. Vous pouvez capturer A, B et M et modifier la valeur de n en cliquant sur les boutons + et -. Vous pouvez directement modifier la formule de f(z) en entrant la formule dans le champ d"édition en haut et à gauche de la figure. Voir cet article montrant comment créer cette figure.